Financements structurés

Quelle est la meilleure méthode d’évaluation?

Souvent, ce sont de nouvelles circonstances de vie, des projets d’avenir ou des idées commerciales qui poussent le propriétaire d’une entreprise à la vendre. L’imminence de la retraite ou le désir de changer de carrière peuvent également être des raisons de vouloir connaître le prix de l’entreprise sur le marché. Nous vous donnons un aperçu des différentes méthodes d’évaluation de l’entreprise.

Mann im Büro

Bon à savoir

L’objectivité est un atout

Dans le cadre d’une planification de succession, Reprise d’entreprise ou acquisition d’entreprise se pose toujours la question de la valeur de l’entreprise. Les points de vue des acheteurs et des vendeurs divergent le plus souvent, car ils accordent une importance différente à certains paramètres de l’évaluation de l’entreprise. Alors que le vendeur tient compte de son dévouement et de son engagement dans l’entreprise, l’acheteur se concentre avant tout sur les risques potentiels qu’il pourrait encourir lors de l’acquisition. Étant donné que les deux positions sont justifiées et compréhensibles, il est important de disposer d’une évaluation aussi objective que possible pour les négociations sur les prix. 

De préférence sans précipitation

Si l’urgence de la vente ne joue pas un grand rôle, il est possible d’examiner en toute sérénité le prix de vente auquel on peut s’attendre ou si l’étape «Vendre l’entreprise» vaut actuellement la peine. D’autre part, celui qui envisage d’acheter une entreprise – que ce soit pour s’installer à son compte ou pour faire croître celle qu’il a déjà – veut bien sûr s’assurer de ne pas acheter un chat dans un sac. L’évaluation requiert, d’une part, une compréhension du modèle d’affaires et, d’autre part, une certitude quant à la rentabilité future de l’activité. Que ce soit pour acheter ou vendre une entreprise, dans les deux cas, une évaluation professionnelle et fondée de l’entreprise apporte la clarté. 

Motifs d’une évaluation:

  • Nouvelles circonstances de vie
  • Projets d’avenir ou idées d’entreprise du titulaire
  • Retraite imminente ou désir de changement de carrière
  • Changement de forme juridique
  • Création avec apport de matériel
  • Prise de participation
  • Fusion ou scission
  • Changement d’associés
  • Calcul de la part obligatoire en cas de successions
  • Liquidation du régime matrimonial entre époux
Potrait Mann in Anzug

Quelles sont les méthodes d’évaluation de l’entreprise?

Valeur théorique ou effective

Comme dans le cas d’une évaluation immobilière, l’évaluation d’entreprise fait la distinction entre une valeur théorique fondée sur des faits et des chiffres et la valeur réelle du marché, qui résulte de l’offre et de la demande, influencée par des valeurs subjectives.

Il s’agit tout d’abord de recenser les valeurs classiques des entreprises, à savoir tous les chiffres du bilan et du compte de résultat, des détails des comptes et de l’inventaire des marchandises. Étant donné que des facteurs qualitatifs jouent également un rôle, les informations relatives à l’organisation (comme le taux de fluctuation), aux clients et aux fournisseurs (éventuel cumul de risques), au savoir-faire technologique (comme le degré d’innovation) et à l’évolution du marché sont également prises en compte. Sur la base de toutes ces données et informations, la valeur théorique de l’entreprise est calculée à l’aide de la méthode d’évaluation appropriée.

Dans cette méthode, la valeur de l’entreprise correspond aux capitaux propres, après déduction des réserves latentes et des impôts différés. Seul le bilan est pertinent pour l’évaluation, c’est-à-dire que les actifs incorporels tels que les potentiels de marché, les prévisions de bénéfices ou le savoir-faire des collaborateurs ne sont pas pris en compte. La valeur intrinsèque est souvent considérée comme un prix plancher: si le prix est plus bas, la liquidation de l’entreprise peut s’avérer plus lucrative.

Avantage: le calcul est simple

Inconvénient: la rentabilité et les perspectives d’avenir ne sont pas prises en compte
 

Dans ce cas, la valeur de l’entreprise est calculée à partir des bénéfices futurs et des rendements escomptés, c’est-à-dire des flux de revenus tels que les bénéfices ou les flux de trésorerie. Les actifs incorporels tels que la base client, la position sur le marché et la réputation sont pris en compte. D’autres facteurs sont la stratégie de l’entreprise, la situation du marché et la gestion.

Avantage: la rentabilité et les perspectives d’avenir sont prises en compte

Inconvénient: l’estimation du bénéfice et la correction du compte de résultat sont difficiles

Cette méthode, également appelée méthode de valeur moyenne, combine la valeur de substance et la valeur de rendement, avec généralement une pondération double de valeur de rendement et une pondération simple de la valeur de la substance. Cette méthode est particulièrement appréciée par les entreprises en Suisse, car elle est souvent utilisée par les autorités pour déterminer la valeur vénale d’entreprises non cotées.

Avantage: la substance, la rentabilité et les perspectives d’avenir sont prises en compte

Inconvénient: le rapport 1:2 entre la substance et le rendement n’est pas judicieux pour toutes les entreprises
 

Méthode des flux de trésorerie actualisés (DCF)
Dans la méthode DCF, le calcul est basé sur le cash-flow libre après impôt. Il s’agit de prévoir les flux financiers futurs et de les actualiser au moment de l’évaluation à l’aide du taux moyen du coût du capital ajusté de l’impôt. La méthode est très complète, mais elle présuppose une bonne planification à moyen terme.

Avantage: méthode complète et reconnue

Inconvénient: charge de travail élevée pour l’estimation du cash-flow, détermination complexe du taux de capitalisation


 

Les valeurs théoriques ne servent à rien si l’on ne trouve pas d’acheteur d’accord avec le prix d’achat qui en résulte. Il faut donc comparer les résultats de l’évaluation classique avec les prix du marché effectivement obtenus. Les prix de vente des entreprises dont les paramètres de taille et de branche sont similaires à ceux de l’entreprise faisant l’objet de l’évaluation sont pris en considération. Sur cette base, il est finalement possible d’établir une fourchette de prix de marché réaliste et plausible pour l’entreprise concernée.

Quelle est la bonne méthode?

Chacune des méthodes d’évaluation a ses avantages et ses inconvénients, et il est donc courant, dans la pratique, d’utiliser une combinaison des différentes méthodes d’évaluation des entreprises. Le mélange peut varier en fonction de la situation de l’entreprise dans son cycle de vie et de la nature du modèle économique.
Mann in Anzug vor Daten-Screen

Facteur déterminant:

La valeur de l’entreprise n’est pas égale au prix de vente. L’expérience montre que de fausses conceptions de prix peuvent faire échouer une vente planifiée. C’est pourquoi les propriétaires devraient déterminer la valeur réelle de leur entreprise avec des spécialistes expérimentés, tout comme les acheteurs potentiels sont bien conseillés de faire vérifier les plans d’affaires et financiers par des experts. Quoi qu’il en soit, la Banque Migros se tient volontiers à vos côtés en tant que partenaire de financement et sparring-partner – y compris avec des solutions de financement sur mesure.
Mann in Anzug schreibt mit einem Stift auf digitalen Screen

Comment nous vous soutenons

De l’évaluation des entreprises au financement des acquisitions

L’évaluation d’une entreprise est une étape importante et essentielle dans le cycle de vie de toute entreprise et constitue la meilleure base de négociation des prix pour les rachats d’entreprises, les acquisitions d’entreprises ou les accords de succession. Nous vous invitons à faire appel à notre expérience et à notre expertise. Avec clairvoyance, savoir-faire et compréhension de modèles commerciaux très différents, nous examinons les documents de due diligence, effectuons des analyses d’entreprise et de branche, vérifions les plans d’affaires et financiers, et vous soutenons également sur Financements de reprises jusqu’à l’exécution de la transaction. Si nécessaire, nous faisons appel à des fiduciaires, experts fiscaux et juristes – ou à notre partenaire CSL Immobilien AG lorsque des immeubles d’entreprise jouent un rôle.

Ceci peut aussi vous intéresser

Leasing de biens d’équipement

Préservez les liquidités de votre entreprise et optez pour un leasing de biens d’équipement de la Banque Migros. Grâce à nos conditions de leasing individualisées, vous pouvez harmoniser vos charges et revenus de manière optimale.

  • Préservation des liquidités
  • Utilisation des technologies les plus récentes
  • Financement optimal
Demander un leasing en ligne

Limite en compte courant

Avec la limite en compte courant, vous élargissez votre marge de manœuvre financière. Utilisez la limite de manière flexible, temporairement ou en permanence.

  • Frais effectifs
  • Baisse possible du taux d’intérêt
  • Possibilité de changement flexible
Demander une limite

Business Card

La Business Card de la Banque Migros – la carte de crédit universelle pour les entreprises. Faire ses achats et voyager sur facture mensuelle, en tout temps et dans le monde entier.

  • Acceptation maximale
  • Programme de bonus en fonction des montants dépensés
  • Prestations d’assurance attrayantes

100.–

CHF/an
En savoir plus

Cotisation annuelle Business Card Argent CHF 100, achats à l’étranger 1,50%, retraits d’espèces 3,50% (min. CHF 5 Suisse, min. 10 CHF à l’étranger).

Hände mit Stift über einem Notizbuch

Contact et support

Des questions sur l’offre?