Coûts complémentaires élevés dus aux kilomètres supplémentaires – un exemple

Un client a conclu un contrat de leasing sur quatre ans avec 15 000 km par an. Aujourd’hui – à la fin de la durée du contrat –, son compteur indique 4000 km de plus que convenu.

Comme il doit jusqu’à 60 centimes par kilomètre supplémentaire en vertu du contrat, il a 2400 francs de coûts complémentaires. Et cela sans les frais de carburant.

*nouveau véhicule, prix d’achat de 63 000 francs, durée contractuelle de quatre ans