Aller au choix de la langue
Aller au champ de recherche
Aller à la navigation principale
Accès direct au contenu
Aller au bas de page

Relations publiques et relations investisseurs

Vous cherchez des informations sur la Banque Migros? Nous répondons volontiers à vos questions

Vous avez besoin d'informations pour vos articles des médias sur la Banque Migros ? Notre service de presse (media@banquemigros.ch, tél. +41 44 839 88 01) met à votre disposition les informations nécessaires et répond volontiers à vos questions.

Vous avez des questions concernant les relations investisseurs de la Banque Migros? Notre service de presse (media@banquemigros.ch, tél. +41 44 839 88 01) se tient à votre disposition pour répondre à vos questions. En vous inscrivant sur media@banquemigros.ch, vous pouvez vous abonner à nos Investor Relations News pour être automatiquement informé par e-mail les annonces importantes (rapport annuel, rapport semestriel, publications ad hoc, etc.).

Calendrier indicatif Date
Communiqué de presse sur le rapport annuel 2020 21.01.2021
Publication du rapport annuel 2020 07.04.2021
Communiqué de presse sur le rapport semestriel 2021 19.07.2021
Publication du rapport semestriel 2021 27.08.2021
  • Tôt ou tard, chacun a la maturité nécessaire

    pour choisir la Banque Migros...

    Lecture
  • Tôt ou tard, chacun a la maturité nécessaire

    pour choisir la Banque Migros...

    Lecture
  • Tôt ou tard, chacun a la maturité nécessaire

    pour choisir la Banque Migros...

    Lecture
  • Helena

  • Christian

  • Laura

Filiales

Photos – la Banque Migros en images

Vous pouvez regarder les photos de presse en petite résolution sur notre page d’aperçu des images ou, via le lien hypertexte, les télécharger en tant que fichiers ZIP.

Photos de presse en tant que fichiers ZIP

Communiqué de presse et nouveautés 2021

Markus Schawalder reprend le secteur de direction Clients privés de la Banque Migros. Il succède à Markus Maag.

Le Conseil d’administration de la Banque Migros a nommé Markus Schawalder nouveau membre de la Direction générale et responsable Clients privés pour l’ensemble de la banque au 1er avril 2021. M. Schawalder succède à Markus Maag, qui reprend à cette date la direction Clients privés de la région Zurich et démissionne de la Direction générale.

Markus Schawalder, né en 1974, est actuellement responsable Clients privés à la Banque nationale du Liechtenstein. De 2014 à 2018, il a travaillé à la Banque cantonale de Bâle, d’abord en tant que responsable du développement des ventes, puis en tant que responsable Clients privés. Auparavant, il a travaillé plusieurs années chez BANK-now comme Head Product Management & Business Development et chez Postfinance comme responsable de la gestion de la stratégie. Il a débuté sa carrière chez Credit Suisse et KPMG Consulting. Markus Schawalder est économiste d’entreprise HES et titulaire d’un Master of Advanced Studies en gestion bancaire. Il est marié, père de deux filles et habite à Altendorf SZ.

«Les compétences et la personnalité de Markus Schawalder complètent idéalement les atouts actuels de la Direction générale de la Banque Migros», explique Manuel Kunzelmann, CEO. «Dans le même temps, je remercie Markus Maag, le prédécesseur de M. Schawalder, pour sa fidélité et son engagement de longue date, et lui souhaite plein succès dans ses nouvelles fonctions.»

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800 000 relations clients et un total du bilan de plus de 50 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1400 collaborateurs (en équivalents plein temps) et dispose d’un réseau de 68 succursales en Suisse.

À compter du 1er février 2021, Gwendy Walbert assume la direction du marketing à la Banque Migros. L’objectif est de renforcer le marketing stratégique.

La Banque Migros renforce la direction du marketing dans la perspective de ses nouvelles priorités stratégiques. À cette fin, Gwendy Walbert rejoint la Banque Migros en tant que Responsable Marketing. Elle assume dès le 1er février 2021 la fonction nouvellement créée de responsable des domaines Publicité et relations publiques, Distribution et Gestion produits. «En la personne de Gwendy Walbert, c’est une experte bénéficiant d’une vaste expérience en marketing et en communication stratégique qui nous rejoint», explique Manuel Kunzelmann, CEO de la Banque Migros.

Depuis 2017, Gwendy Walbert occupait le poste de Global Head Marketing Wealth Management chez Vontobel. Auparavant, elle a travaillé chez Lombard Odier comme Head Marketing Clients privés Europe & Groupe et chez Julius Baer dans différentes fonctions de direction, en dernier lieu comme Global Head Marketing Management. Elle a débuté sa carrière chez UBS et PricewaterhouseCoopers. Gwendy Walbert a étudié les sciences économiques à l’Institut Catholique de Paris et à l’Université Hohenheim de Stuttgart avant d’obtenir son doctorat en économie d’entreprise à l’Université de Zurich.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800 000 relations clients et un total du bilan de plus de 50 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1400 collaborateurs (en équivalents plein temps) et dispose d’un réseau de 68 succursales en Suisse.

Dans le contexte difficile de la crise du coronavirus, la Banque Migros a pu nettement accroître son volume d’affaires en 2020. Ainsi, les dépôts de la clientèle ont progressé de 7,2% à CHF 38 milliards et les créances hypothécaires de 4,5% à CHF 40 milliards, tandis que le nombre de mandats de gestion de patrimoine a de nouveau enregistré une croissance à deux chiffres. Parallèlement, le développement de l’offre en ligne pour les Clients privés et la Clientèle Entreprises a été intensifié.

«Malgré la crise du coronavirus, la Banque Migros a considérablement développé ses activités de base en 2020», explique Manuel Kunzelmann, CEO de la Banque Migros. «Nous devons cette performance au grand engagement de nos collaborateurs, qui ont fourni un travail extraordinaire l’année dernière et ont maintenu l’activité bancaire pratiquement sans restrictions.» En outre, suite à la hausse de la demande de la part des clients, le développement des canaux numériques de vente directe a été intensifié, par exemple par l’introduction du conseil vidéo et de la reconnaissance biométrique vocale et par l’élargissement de l’offre de possibilités de conclusion en ligne. Outre l’ouverture de compte par identification vidéo, l’offre en ligne englobe désormais les prêts hypothécaires, les crédits privés et d’entreprise, le leasing ainsi que la gestion de patrimoine. La solution de prévoyance numérique suivra ce printemps.

Évolution réjouissante des prêts, des fonds de la clientèle et des opérations indifférentes

Grâce à la combinaison de canaux numériques et d’un conseil personnalisé, la Banque Migros a pu accroître les créances hypothécaires de 4,5% et franchir pour la première fois le seuil des 40 milliards. Tous domaines confondus, la croissance des prêts à la clientèle s’est élevée au total à CHF 1,8 milliard. Parmi ces nouvelles affaires, près de la moitié concernaient la Clientèle Entreprises – qui s’est développée de manière très réjouissante, notamment grâce à la collaboration avec le prestataire de services immobiliers CSL Immobilien AG. La croissance des prêts à la clientèle a été enregistrée tant pour la Clientèle Entreprises que pour les Clients privés, avec une sélection du risque toujours prudente.

Les dépôts de la clientèle se sont accrus de 7,2% à CHF 38 milliards. Cette forte hausse reflète la grande confiance des clients dans la Banque Migros. Les fonds de la clientèle hors bilan ont eux aussi nettement progressé: la valeur de tous les titres détenus par les clients dans des dépôts de la Banque Migros a augmenté de 7,7% à CHF 14,1 milliards. L’afflux d’argent frais net s’est monté à CHF 656 millions. Une fois de plus, la demande de mandats de gestion de patrimoine s’est développée de manière très réjouissante, avec une augmentation de 23,2%.

Mise en œuvre rigoureuse de la politique de risque prudente

Les domaines de base Placements et Financements ont marqué l’évolution réjouissante de l’activité opérationnelle. Après CHF 306 millions l’année précédente, le résultat opérationnel s’est établi à CHF 314 millions en 2020 sur une base comparable. Dans le cadre de sa politique de risque prudente, la Banque Migros a procédé à des couvertures d’intérêts entraînant des coûts de CHF 6,1 millions ainsi qu’à des corrections de valeur préventives d’un total de CHF 71,4 millions. Après prise en compte de ces facteurs, le résultat opérationnel déclaré s’est établi à CHF 237 millions (-22,7%).

Accroissement de la prévention des risques et mise en œuvre de la nouvelle ordonnance sur les comptes

Les corrections de valeur consistaient, d’une part, en des corrections de valeur individuelles sur des crédits aux entreprises d’un montant de CHF 17,1 millions. Cette mesure de précaution permet à la Banque Migros de se prémunir contre d’éventuelles défaillances de crédit d’entreprise liées au Covid.

D’autre part, la Banque Migros a constitué des corrections de valeur supplémentaires pour risques inhérents de défaillance d’un montant de CHF 54,3 millions. Cette augmentation n’était pas liée au Covid, mais a été effectuée en raison de l’ordonnance de la FINMA sur les comptes (OEPC-FINMA) introduite au 1.1.2020. Cette ordonnance oblige les banques à procéder à des corrections de valeur à titre préventif sur les créances non compromises. Par mesure de précaution, la Banque Migros a rapidement et systématiquement mis en œuvre les nouvelles dispositions. Ainsi, grâce à sa capacité financière, elle a déjà constitué les corrections de valeur nécessaires entièrement au débit du compte de résultat 2020, sans pour autant réduire les fonds propres élevés actuels de CHF 4,3 milliards. La période transitoire jusqu’en 2025 accordée par la FINMA n’a donc pas dû être sollicitée. «Cette procédure, qui préserve l’équilibre du bilan et est guidée par le principe de précaution, a été effectuée en étroite concertation avec notre propriétaire, la Fédération des Coopératives Migros», explique M. Kunzelmann.

Les corrections de valeur préventives déterminent le compte de résultat

En raison des corrections de valeur susmentionnées, le résultat net des opérations d’intérêts a reculé de 14,4% à CHF 419 millions au cours de l’exercice sous revue. Le résultat des opérations de commissions, lui, a enregistré une hausse de 4,9% pour atteindre la valeur record de CHF 107 millions, ce qui est dû au fait que les investisseurs ont davantage profité des marchés des actions volatils pour les transactions boursières. Le résultat des opérations de négoce a chuté de 7,5% à CHF 36,8 millions, principalement en raison des variations de valeur des positions de négoce liées au marché. Au total, la Banque Migros a enregistré un produit d’exploitation en recul de 10,5% à CHF 572 millions.

Les charges d’exploitation sont montées à CHF 314 millions. Grâce à une gestion rigoureuse des coûts, leur progression (3,5%) est restée inférieure à la croissance des activités de base élargies. Après déduction des amortissements, provisions et pertes, le résultat opérationnel s’est élevé à CHF 237 millions. Compte tenu du résultat extraordinaire et après impôts, le bénéfice annuel s’est établi à CHF 193 millions (-16,3%).

Solide engagement social et environnemental

La Banque Migros verse chaque année des contributions significatives au fonds de soutien Engagement Migros, qui vise à promouvoir des projets pionniers dans une société en mutation et en faveur de la durabilité. En 2020, le montant ainsi octroyé par la Banque Migros a atteint CHF 8,2 millions.

Bien positionnée grâce aux nouvelles initiatives stratégiques

Compte tenu de la persistance de la pression sur les marges dans les opérations d’intérêts, l’environnement restera difficile en 2021. La Banque Migros estime être bien positionnée, notamment grâce aux nouvelles initiatives stratégiques. Celles-ci concernent le développement de la vente directe, l’intensification de l’innovation en vue de renforcer les activités de base avec la Clientèle Entreprises et les Clients privés, ainsi que l’exploitation des potentiels de synergie avec le groupe Migros.

 

(en millions de CHF) 31.12.2020 31.12.2019 Variation en %
Total du bilan 50'769 47’033 7,9%
Créances hypothécaires 40'036 38‘322 4,5%
Autres créances de la clientèle 2'213 2’091 5,8%
Engagements résultant des dépôts de la clientèle 38'020 35’482 7,2%
Obligations de caisse 575 613 -6,2%
Dépôts de la clientèle 14'051 13’050 7,7%
Volume des fonds 2'978 2’782 7,0%
Nombre de clients 793'000 798'000 -0,6%
Effectifs (en équivalents plein temps) 1'406 1’362 3,2%
Succursales 68 67  
(en millions de CHF) 2020 2019 Variation en %
Résultat net des opérations d'intérêts 418,8 489,1 -14,4%
Résultat des opérations de commissions 107,0 102,0 4,9%
Résultat des opérations de négoce 36,8 39,7 -7,5%
Autres résultats ordinaires 9,6 8,8 9,9%
Produit d'exploitation 572,3 639,6 -10,5%
Charges de personnel 193,9 184,6 5,0%
Autres charges d'exploitation 119,7 118,3 1,2%
Charges d'exploitation 313,6 302,9 3,5%
Amortissements 18,8 27,2 -31,1%
Provisions/pertes 3,4 3,3 1,7%
Résultat opérationnel 236,5 306,1 -22,7%
Bénéfice 192,9 230,6 -16,3%
Cost/income ratio 48,5% 46,9%  

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800 000 relations clients et un total du bilan de plus de 50 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1400 collaborateurs à plein temps et dispose d’un réseau de 68 succursales en Suisse.

Communiqué de presse et nouveautés 2020

Eric Wasescha a rejoint la Banque Migros et est en charge du développement des canaux directs depuis le 1er décembre 2020. L’objectif est de renforcer les nombreux canaux directs de la Banque Migros et de stimuler la distribution. Ces canaux doivent être développés conformément aux attentes de la clientèle.

La Banque Migros renforce ses activités de base grâce à l’extension des canaux directs. Dans le même temps, les canaux directs doivent mieux tenir compte des besoins de la clientèle sur toutes les interfaces numériques et redéfinir les expériences client.

Eric Wasescha est responsable du développement des canaux directs de la Banque Migros et occupe cette fonction nouvellement créée depuis le 1er décembre 2020. «Nous sommes heureux d’avoir pu acquérir en la personne d’Eric Wasescha un expert en numérisation faisant preuve d’esprit d’entreprise et ayant une longue expérience des points de contact entre les affaires et l’informatique», explique Manuel Kunzelmann, CEO de la Banque Migros.

Au cours des quatre dernières années, Eric Wasescha était responsable de la mise en place de la division «Platform Solutions» chez Vontobel Investment Banking. Avant cela, il était CEO de Derivative Partners, une société qu’il a créée pour les analyses financières et les solutions informatiques sur le marché des produits dérivés. Il a vendu la société en 2015 dans le cadre d’un rachat par les dirigeants. En 2006, Eric Wasescha a fondé l’Association Suisse Produits Structurés, qu’il a dirigée à titre d’activité annexe jusqu’en 2011. Il a débuté sa carrière dans le marketing de fonds et le Private Banking auprès de la Banque Sarasin & Cie. Il est économiste d’entreprise ESCEA et diplômé du General Management Program de la Harvard Business School (GMP15).

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800’000 relations clients et un total du bilan de 50 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1350 collaborateurs à plein temps et dispose d’un réseau de 67 succursales en Suisse.

Markus Maag devient le nouveau responsable Clients privés de la Région Zurich et se retire de la Direction générale.

Markus Maag, membre de la Direction générale et responsable Clients privés Ensemble de la banque, a décidé de relever un nouveau défi au sein de la Banque Migros. Il reprendra la direction Clients privés de la Région Zurich au 1er avril 2021. Ce poste est vacant suite au départ à la retraite anticipée du responsable actuel, Stephan Kümin.

La Région Zurich est cruciale pour la Banque Migros, active au niveau national. Pour diriger cette région stratégiquement importante, Markus Maag pourra s’appuyer sur sa longue et vaste expérience de la vente et du conseil à la clientèle.

La recherche d’une personne pour succéder à Markus Maag au sein de la Direction générale est en cours. M. Maag restera membre par intérim de la Direction générale jusqu’à ce que l’instance soit à nouveau au complet et continuera également à diriger le segment Clients privés Ensemble de la banque jusque-là.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800’000 relations clients et un total du bilan de 50 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1350 collaborateurs à plein temps et dispose d’un réseau de 67 succursales en Suisse.

La Banque Migros a publié aujourd’hui son rapport semestriel 2020, qui comprend le rapport intermédiaire avec le bilan et le compte de résultat au 30 juin 2020 ainsi que la Publication réglementaire séparée au 30 juin 2020. Le rapport intermédiaire et la Publication réglementaire peuvent être téléchargés dès à présent sur le site internet de la Banque Migros.

Pour des raisons de durabilité, la Banque Migros renonce à l’impression des rapports annuels et semestriels. Le rapport intermédiaire et la Publication réglementaire sont disponibles sous forme de fichiers PDF sur migrosbank.ch/fr/a-propos-de-nous/rapports-de-gestion.html.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros a bien résisté dans le contexte difficile du premier semestre 2020. Durant cette période, la préoccupation première a été la gestion de la crise et le fonctionnement sans accrocs de tous les services pour les clients. La Banque Migros a mis à profit ses bénéfices et ses ressources financières pour augmenter, à titre préventif, les corrections de valeur des crédits d’entreprise dans le cadre d’une politique de risque prudente. Le bénéfice semestriel a par conséquent reculé de 4,8% par rapport à l’année record 2019, avec un résultat opérationnel de CHF 153 millions.

«La crise du coronavirus a freiné la croissance de la Banque Migros au premier semestre. Mais la solidité des bénéfices et des ressources financières de notre banque ont atténué les effets négatifs», explique Manuel Kunzelmann, CEO de la Banque Migros depuis le 1er mai 2020.

Services de haut niveau malgré la crise du coronavirus

Seules dix des 67 succursales ont été temporairement fermées durant le confinement. «Je remercie les clients pour leur compréhension face à certaines restrictions des opérations bancaires au cours des derniers mois. Et je tiens aussi à remercier tout particulièrement les collaborateurs pour leur engagement sans faille en cette période extraordinaire», déclare Manuel Kunzelmann. La Banque Migros s’est montrée extrêmement réactive face à la crise et a prouvé qu’elle était une banque fiable pour ses clients, même dans des phases difficiles.

Afin de pouvoir faire face à un événement tel que la crise du coronavirus, la Banque Migros a élaboré il y a quelque temps déjà un plan d’urgence en cas de pandémie. Cette préparation minutieuse a permis de mettre immédiatement en place l’état-major de crise afin de garantir la santé des collaborateurs et de la clientèle ainsi que les activités bancaires. L’approvisionnement en espèces, les services bancaires en ligne et le conseil téléphonique étaient assurés pendant le confinement, de même que les conseils personnalisés succincts urgents – dans le respect des mesures de sécurité. En outre, afin de soutenir les indépendants et les entreprises, la Banque Migros a octroyé au 30 juin des aides transitoires COVID-19 de la Confédération à hauteur de CHF 131 millions et s’est engagée dans des programmes complémentaires des cantons. «Grâce à ces nombreuses mesures et au grand engagement des collaborateurs, la Banque Migros a pu offrir à tout moment son niveau de service traditionnellement élevé et soutenir au mieux ses clients en cette période difficile», souligne Manuel Kunzelmann.

Conséquences de la pandémie de coronavirus sur les valeurs en dépôt et la politique de risque

Les conséquences de la crise ont été tangibles, notamment pour les valeurs en dépôt de la clientèle, qui ont baissé en raison des fluctuations des prix du marché. Le nombre de mandats de gestion de patrimoine a augmenté de 10,8% de sorte que la croissance réjouissante des opérations de placement des périodes précédentes s’est poursuivie.

La Banque Migros est restée fidèle à sa politique de risque prudente, tant pour ce qui est de la Clientèle Entreprises que des Clients privés. Durant la crise du coronavirus, elle a ainsi volontairement fait preuve de retenue en matière de crédit privé, ce qui s’est traduit par un recul de 4,4% du volume à CHF 0,9 milliard. «La Banque Migros défend le principe selon lequel les besoins des consommateurs dont le niveau de revenu est incertain ne doivent pas être financés par des crédits à la consommation. C’est pourquoi elle a revu et renforcé ses directives déjà restrictives en matière de crédit privé», explique Manuel Kunzelmann. La Banque Migros a constitué au premier semestre 2020 des corrections de valeur individuelles pour un montant total de CHF 9,3 millions en guise de prévention supplémentaire des risques. Cette mesure de précaution permet à la banque de se prémunir contre d’éventuelles défaillances de crédit d’entreprise liées au COVID.

Opérations de crédit robustes

Les prêts à la clientèle ont progressé de 2,1% au total, pour s’inscrire à CHF 41,3 milliards au premier semestre. La situation solide en matière de refinancement se reflète dans le fait que les prêts sont couverts dans une très large mesure par les dépôts des clients. Cela montre la confiance que les épargnants accordent à la banque. Les dépôts de la clientèle ont progressé de 4,3% à CHF 37,0 milliards à la fin du premier semestre. Les créances hypothécaires ont représenté la majeure partie des prêts à la clientèle. Leur volume s’est accru de 1,8% à CHF 39,0 milliards. Dans le segment Clientèle Entreprises, les avances et prêts à taux fixe ont fortement augmenté (+10%) pour s’inscrire à CHF 886 millions. Le volume du leasing de biens d’équipement a lui aussi nettement progressé (+9,6%) pour atteindre CHF 148 millions. Cette évolution réjouissante reflète le succès des efforts ciblés visant à réorienter le segment Clientèle Entreprises.

Léger recul du résultat d’exploitation

Les corrections de valeur individuelles dans le segment Clientèle Entreprises en raison d’éventuelles défaillances de crédit liées au COVID ont réduit le résultat net des opérations d’intérêts de 3,8% à CHF 236 millions. Le résultat des opérations de commissions a quant à lui nettement progressé (+6,9%) à CHF 52,9 millions, car les investisseurs ont davantage profité des marchés des actions volatils pour les transactions boursières. Le résultat des opérations de négoce a chuté de 12,8% à CHF 16,4 millions, principalement en raison des variations de valeur des positions de négoce liées au marché.

Les autres revenus ordinaires se sont accrus de 9,9% à CHF 8,3 millions. Cette hausse est essentiellement due à la distribution de dividendes plus élevés du prestataire de services de paiement Aduno Holding, dont la Banque Migros détient 7%. Au total, la Banque Migros a enregistré un produit d’exploitation en recul de 2,4% à CHF 314 millions.

Bénéfice semestriel solide

Les charges d’exploitation ont légèrement progressé de 1,4% à CHF 152 millions, avec un cost/income ratio toujours bas: le rapport entre les charges et le produit d’exploitation s’est établi à 46,8%, alors qu’il était déjà bas (46,4%) l’année précédente. Après amortissements, provisions et pertes, le résultat opérationnel s’est établi à CHF 153 millions (-2,5%). Compte tenu du résultat extraordinaire et des impôts, le bénéfice semestriel s’est inscrit à CHF 125 millions (-4,8%).

Perspectives: révision de la stratégie et transformation durable de la gamme de placements

La Banque Migros s’attend à ce que les banques centrales maintiennent les taux d’intérêt à un niveau extrêmement bas encore longtemps du fait des conséquences économiques de la crise du coronavirus, ce qui devrait exercer une pression constante sur la marge d’intérêt dans le secteur bancaire. «Mais il n’est actuellement pas question de répercuter la charge des taux d’intérêt négatifs sur nos clients», souligne Manuel Kunzelmann.

La Banque Migros estime être bien positionnée pour relever les défis futurs liés à la crise, ce en raison de sa solide base de fonds propres. «En nous appuyant sur cette position de force, nous allons réexaminer notre stratégie au cours des prochains mois et la développer dans la perspective de nouvelles opportunités», explique Manuel Kunzelmann.

Parallèlement, la Banque Migros poursuivra ses efforts en faveur du développement durable. D’ici fin 2021, elle aura axé toute sa gamme de fonds, de mandats de gestion de patrimoine et de Conseil en placement personnel sur les investissements durables. Mais la Banque Migros n’entend pas assumer ses responsabilités dans ce seul domaine. En effet, elle poursuit ses efforts de durabilité de manière globale et étudie donc des ajustements dans le reste de l’offre, par exemple pour les financements ou les produits de base.

Comptes du 1er semestre 2020

(en millions de CHF) 30.06.2020 31.12.2019 en %
Total du bilan 49'405 47’033 5,0%
Créances hypothécaires 39'018 38‘322 1,8%
Autres créances de la clientèle 2'245 2’091 7,4%
Engagements résultant des dépôts de la clientèle 37'002 35’482 4,3%
Obligations de caisse 603 613 -1,7%
Dépôts de la clientèle 12'645 13’050 -3,1%
Volume des fonds 2'795 2’782 0,5%
Clients 796'400 798'000 -0,2%
Effectifs (en équivalents plein temps) 1'367 1’362 0,4%
Succursales 67 67  
(en millions de CHF) 30.06.2020 30.06.2019 en %
Résultat net des opérations d’intérêts 236,2 245,6 -3,8%
Résultat des opérations de commissions 52,9 49,5 6,9%
Résultat des opérations de négoce 16,4 18,8 -12,8%
Autres résultats ordinaires 8,3 7,5 9,9%
Produit d’exploitation 313,8 321,5 -2,4%
Charges de personnel 96,3 92,1 4,6%
Autres charges d’exploitation 55,4 57,6 -3,8%
Charges d’exploitation 151,7 149,6 1,4%
Amortissements 9,0 14,6 -38,2%
Provisions/pertes 0,3 0,5 -51,2%
Résultat opérationnel 152,8 156,8 -2,5%
Bénéfice semestriel 125,5 131,8 -4,8%
Cost/income ratio 46,8% 46,4%  

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800 000 relations clients et un total du bilan de 49 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1350 collaborateurs (en équivalents plein temps) et dispose d’un réseau de 67 succursales en Suisse.

La Banque Migros recourt aux dernières technologies linguistiques pour identifier ses clientes et clients. Afin de faciliter et d’accélérer encore le contact téléphonique avec le Centre de conseil et le Centre clients, elle utilise désormais la reconnaissance vocale automatique du prestataire suisse de technologies linguistiques Spitch. La reconnaissance vocale est facultative et remplit pleinement les prescriptions de la protection des données.

Lorsque les clientes et clients appellent le Centre de conseil et le Centre clients de la Banque Migros aujourd’hui, on leur pose d’abord plusieurs questions à des fins d’identification. À l’avenir, l’entretien-conseil pourra débuter immédiatement. Pendant que le client se présente et expose sa demande, sa voix en direct est comparée en arrière-plan au profil vocal qu’il a fait enregistrer lors d’un appel antérieur. Cette comparaison ne prend que quelques secondes. Si l’identification est effectuée avec succès, le collaborateur de la banque reçoit un signal positif à l’écran et peut immédiatement lancer le conseil à la clientèle.

L’utilisation de la reconnaissance vocale automatique est facultative et requiert l’accord explicite du client. Elle est dès à présent disponible pour les appels en français. Dans un second temps, elle sera étendue à l’identification des clients en suisse allemand, en allemand et en italien. Les personnes qui souhaitent renoncer aux avantages de la reconnaissance vocale automatique peuvent toujours procéder à l’identification par le biais de questions de sécurité.

Une technologie suisse

La technologie utilisée a été mise au point par Spitch, un fournisseur suisse de solutions de reconnaissance vocale automatique. Avant l’attribution du marché, la Banque Migros a examiné différentes procédures d’identification et divers prestataires. Son choix s’est porté sur la solution Spitch, car cette dernière garantit le développement de tous les composants en Suisse, leur adaptation aux besoins de la Banque Migros et l’installation de l’ensemble de la solution sur place à la banque. Il est ainsi assuré qu’aucune donnée client ne quitte la Suisse ou la Banque Migros.

La reconnaissance vocale offre un niveau de sécurité très élevé

Le profil vocal est clairement attribué à une personne et est donc plus sûr que l’identification par des questions de sécurité. De plus, la voix humaine individuelle est beaucoup plus difficile à copier que d’autres moyens d’identification biométriques tels que l’empreinte digitale ou le visage. Enfin, il est impossible de «voler» ou de détourner le profil vocal, celui-ci pouvant être lu et utilisé exclusivement par la technologie Spitch employée et les modèles configurés pour la Banque Migros.

Les exigences en matière de protection des données sont respectées sans compromis

La reconnaissance vocale automatique par la Banque Migros satisfait entièrement aux prescriptions du préposé fédéral à la protection des données. Un profil vocal personnel n’est enregistré que si la cliente ou le client donne explicitement son accord. Il sert alors de base à l’identification lors des appels consécutifs. Le profil vocal peut être supprimé à tout moment à la demande du client, et est automatiquement supprimé trois mois après la résiliation de la relation bancaire.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél. 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

Stephan Fehlmann, Sr. BD. Manager, Spitch AG
Tél. 044 542 82 66, e-mail: stephan.fehlmann@spitch.ch

À propos de la Banque Migros

Avec quelque 800’000 relations clients et un total du bilan de 47 milliards de francs, la Banque Migros fait partie des principales banques de Suisse. Elle compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse. Elle dispose d’une gamme de placements très importante ainsi que d’une des offres les plus complètes de Suisse pour les fonds durables. En tant que filiale à 100% de la Fédération des Coopératives Migros, elle entretient les valeurs coopératives de Migros. Elle emploie plus de 1300 collaborateurs à plein temps et dispose d’un réseau de 67 succursales en Suisse.

À propos de Spitch

Spitch est un fournisseur suisse bien établi de solutions de reconnaissance vocale automatisée, d’interfaces utilisateur vocales et d’analyse des données de la langue naturelle. Outre de nombreuses langues proposées, Spitch est le premier fournisseur de solutions d’entreprise dans les différents dialectes suisses allemands. L’équipe de développement dispose de 50 ans d’expérience en R&D dans les technologies linguistiques. Spitch propose des solutions personnalisées pour les plateformes de différents fabricants mondialement connus. Le siège de l’entreprise se trouve à Zurich. Spitch a des succursales à Milan et à Londres.

La Banque Migros abaissera la rémunération du compte de prévoyance 3a à 0,1% au 1er juillet 2020. Cette mesure est dictée par le bas niveau persistant des taux d’intérêt sur le marché monétaire et le marché des capitaux.

  nouveau à partir du 01.07.2020 jusqu'à présent
Compte de prévoyance 3a 0,1% 0,2%

Avec effet au 1er juin 2020, la Banque Migros réduit les taux d’intérêt des obligations de caisse. Cette mesure est dictée par le bas niveau persistant des taux d’intérêt sur le marché monétaire et le marché des capitaux.

Les modifications en bref:

Obligation de caisse nouveau à partir du 01.06.2020 jusqu'à présent
2 ans 0,00% 0,00%
3 ans 0,00% 0,00%
4 ans 0,00% 0,10%
5 ans 0,00% 0,20%
6 ans 0,10% 0,25%
7 ans 0,20% 0,30%
8 ans 0,30% 0,40%

La Banque Migros a nommé Edmund Mayer responsable Clientèle Entreprises Région Mittelland. Parallèlement, elle compte renforcer de manière ciblée les effectifs de ce segment, sur les sites de Berne et de Lucerne.

Début avril cette année, Edmund Mayer (47 ans) a repris la direction du segment Clientèle Entreprises de la Banque Migros dans la région Mittelland. Il a rejoint la Banque Migros en 2010 et dirigeait jusqu’à récemment le site d’expansion à Aarau. Avant cela, Edmund Mayer, commerçant de bureau qualifié et diplômé en économie d’entreprise, a été actif dans le conseil de PME allemandes pendant près de 15 ans. Il possède également une grande expérience dans le domaine du conseil à la clientèle privée. 

«Nous sommes heureux d’avoir pu acquérir, en la personne d’Edmund Mayer, un professionnel des PME pour la direction de notre segment Clientèle Entreprises de la région Mittelland», déclare Bernd Geisenberger, membre de la Direction générale de la Banque Migros et responsable du segment Clientèle Entreprises. Edmund Mayer succède à Damien Muff, qui est parti relever de nouveaux défis en dehors de la Banque Migros. 

Renforcement des effectifs du segment Clientèle Entreprises dans la région Mittelland

Edmund Mayer développera de manière systématique le segment Clientèle Entreprises de la région Mittelland à la Banque Migros. Dans ce cadre, une augmentation ciblée du personnel chargé du conseil à la clientèle Entreprises aura lieu sur les sites de Berne et de Lucerne.

Le domaine Clientèle Entreprises Région Mittelland de la Banque Migros englobe les cantons de Berne, de Lucerne, d’Unterwald et d’Uri ainsi que des parties des cantons de Fribourg, de Schwyz, de Soleure et du Valais. L’activité est gérée depuis Berne, avec un site supplémentaire dédié à la Clientèle Entreprises à Lucerne.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros a nommé Christoph Steiner nouveau responsable du segment Clientèle Entreprises dans la région Nord de la Suisse. Dans le même temps, elle compte renforcer de manière ciblée les effectifs de ce segment, sur les sites de Bâle et d’Aarau.

Depuis début mars cette année, c’est Christoph Steiner (50 ans) qui dirige le segment Clientèle Entreprises de la région Nord de la Suisse à la Banque Migros. Titulaire d’un diplôme fédéral d’expert en économie bancaire, il a rejoint la Banque Migros en 1989 et y a d’abord travaillé dans le domaine du financement immobilier, puis en tant que responsable d’équipe dans le conseil Clientèle Entreprises.

«Christoph Steiner pratique le conseil aux PME depuis de nombreuses années. Nous sommes heureux qu’un spécialiste aussi expérimenté que lui reprenne la direction de notre segment Clientèle Entreprises de la Région Nord de la Suisse», déclare Bernd Geisenberger, membre de la Direction générale de la Banque Migros et responsable du segment Clientèle Entreprises. Christoph Steiner succède à Guy Colin, qui prend sa retraite. «Je remercie Guy Colin pour sa fidélité de longue date et son grand engagement», ajoute Bernd Geisenberger. 

Renforcement des effectifs du segment Clientèle Entreprises Nord de la Suisse

Parallèlement à la nomination de Christoph Steiner, il est prévu d’augmenter le personnel du segment Clientèle Entreprises de la région Nord de la Suisse. Le conseil à la Clientèle Entreprises sur les sites de Bâle et d’Aarau sera développé de manière ciblée.

Le domaine Clientèle Entreprises Région Nord de la Suisse de la Banque Migros comprend les cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne ainsi que des parties des cantons d’Argovie et de Soleure. L’activité est gérée depuis Bâle, avec un site supplémentaire dédié à la Clientèle Entreprises à Aarau.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros envoie un signal clair en matière de durabilité: sa palette de produits de placement se concentrera à l’avenir sur les placements durables. Cette étape est conforme à la signature par le Groupe Migros de l’initiative Science Based Target. Les entreprises du Groupe Migros s’engagent ainsi à prendre des mesures d’envergure pour lutter contre le réchauffement climatique. 

Les banques jouent un rôle clé dans le transfert ciblé des flux financiers vers une économie durable et la protection du climat. La Banque Migros dispose d’ores et déjà de l’une des gammes les plus complètes de Suisse en matière de fonds stratégiques et de fonds de prévoyance durables. À l’avenir, la Banque Migros orientera également les autres fonds de manière durable. Les mandats de gestion de patrimoine et le Conseil en placement personnel se concentreront eux aussi sur les investissements durables. Ces changements se feront progressivement jusqu’à fin 2021 et iront de pair avec un renforcement des effectifs de l’Investment Office de la Banque Migros.

Des efforts de durabilité à grande échelle

La Banque Migros est la plus grande banque de détail active dans toute la Suisse qui oriente rigoureusement son offre de placements de manière durable. Mais la Banque Migros n’entend pas assumer ses responsabilités dans ce seul domaine. En effet, elle poursuit ses efforts de durabilité de manière globale et étudie donc des ajustements dans le reste de l’offre, par exemple pour les financements ou la gamme de produits d’épargne. 

L’engagement à atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat

L’engagement de la Banque Migros s’inscrit dans le droit fil de la lettre d’intention de l’initiative Science Based Target (SBTI) signée par le Groupe Migros en février 2020. Conformément à l’accord de Paris sur le climat, la Banque Migros et les autres entreprises du Groupe Migros s’engagent à prendre des mesures limitant le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius dans le monde. Les efforts de la Banque Migros en matière de protection du climat font partie des nouveaux objectifs stratégiques de développement durable, qui remplacent les objectifs actuels à réaliser d’ici 2020. 

L’engagement durable en tant qu’expression des valeurs coopératives

L’orientation claire de la Banque Migros vers la durabilité et la protection du climat reflète les valeurs coopératives de Migros, qui remontent à son fondateur Gottlieb Duttweiler. La Banque Migros est convaincue d’apporter une nouvelle contribution précieuse à l’environnement et aux générations futures grâce aux mesures annoncées.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

En réaction à la crise du coronavirus, le canton de Zurich soutiendra les PME au moyen de crédits bancaires garantis par cautionnement. La Banque Migros participe à hauteur de CHF 30 millions au volume de crédit total de CHF 500 millions. Cet engagement s’effectue en sus de la participation au programme de crédit COVID-19 de la Confédération. Comme autre mesure en faveur des PME, la Banque Migros parraine des conseils gratuits pour des mesures de crise liées au coronavirus.

Les crédits d’urgence zurichois sont destinés aux PME qui emploient au maximum 250 collaborateurs et ont leur domicile fiscal principal dans le canton de Zurich. La mesure est subsidiaire et complémentaire au programme de crédit COVID-19 de la Confédération, auquel la Banque Migros participe également. Les crédits d’urgence pour le canton de Zurich sont en particulier destinés aux cas de rigueur, par exemple lorsqu’une PME ne remplit pas ou seulement en partie les critères du programme de crédit COVID-19 de la Confédération ou si les crédits disponibles dans le cadre du programme fédéral ne suffisent pas. Le canton de Zurich garantit 85% du montant du crédit.

Outre les programmes de crédit du canton de Zurich et de la Confédération, la Banque Migros participera à d'autres programmes cantonaux sélectionnés.

Conseil gratuit pour les PME pour des mesures de crise liées au coronavirus

Outre les programmes de crédit du canton de Zurich et de la Confédération, la Banque Migros soutient également le «KMU Checkpoint». En tant que co-sponsor, elle permet aux PME d’obtenir gratuitement un conseil succinct par téléphone (en allemand et en italien) auprès de BAK Business Consulting pour des mesures de crise liées au coronavirus.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros a publié aujourd’hui son rapport de gestion pour l’année 2019. Disponible dès à présent pour téléchargement, il comprend, outre les comptes annuels (bilan au 31.12.2019, compte de résultat, tableau des flux de trésorerie et état des capitaux propres pour l’exercice 2019 ainsi que l’annexe), le rapport de l’exercice et la publication concernant la gouvernance d’entreprise.
Pour des raisons de durabilité, la Banque Migros renonce à l’impression du rapport de gestion. Une version PDF est disponible sous migrosbank.ch/fr/a-propos-de-nous/rapports-de-gestion.html.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

En 2019, la Banque Migros a de nouveau nettement progressé dans ses activités de base, tant en termes de volume que de revenus. Le volume hypothécaire a enregistré une hausse de 3,6%. Les activités de placement et du segment Clientèle Entreprises ont également connu une évolution réjouissante. Tous segments confondus, le bénéfice s’est accru de 11,8% à CHF 255 millions.

Durant l’exercice sous revue, les mandats de gestion de patrimoine ont une nouvelle fois enregistré une forte progression. Leur nombre s’est accru de 16,6%. Les fonds durables de la Banque Migros, dont le volume a progressé de 26,9% à CHF 415 millions, ont également été très demandés. La valeur de tous les titres détenus par les clients sous forme de dépôts à la Banque Migros a augmenté de 16,3% à CHF 13 milliards. Les engagements résultant des dépôts de la clientèle ont également connu une forte progression de 4,6% à CHF 35,5 milliards.

Évolution réjouissante des prêts dans les segments Clients privés et Clientèle Entreprises

Les prêts à la clientèle ont augmenté parallèlement aux dépôts de la clientèle. Les créances hypothécaires ont pu s’accroître de 3,6% à CHF 38,3 milliards. Les autres créances de la clientèle ont progressé au même rythme que les prêts hypothécaires, de 3,5% à CHF 2,1 milliards. Cette évolution réjouissante s’explique par des efforts ciblés de réorientation du segment Clientèle Entreprises. Dans la foulée, les créances issues du leasing de biens d’équipement, par exemple, ont augmenté de 12,3%. Les synergies de distribution qui se sont produites dans le segment Clientèle Entreprises avec l’entreprise partenaire CSL Immobilien AG ont également eu des impacts positifs. La Banque Migros est restée fidèle à sa politique de risque prudente, tant pour ce qui est de la Clientèle Entreprises que des Clients privés. Ainsi, à la fin de l’année, le portefeuille hypothécaire se composait, pour les immeubles d’habitation, à 97,4% de prêts hypothécaires en premier rang, avec un taux d’avance jusqu’à 67%.

Accroissement des revenus des opérations d’intérêts

Le résultat des opérations d’intérêts s’est accru de 4,2% à CHF 489 millions. Le résultat des opérations de commissions a permis de maintenir l’excellent résultat de l’exercice précédent à CHF 102 millions. Le produit des commissions issus des opérations sur titres a connu une évolution particulièrement réjouissante, notamment grâce à la forte croissance de la gestion de patrimoine mentionnée plus haut et à des conclusions plus nombreuses dans le Conseil en placement personnel.
Comme on pouvait s’y attendre, les autres résultats ordinaires ont reculé de 41,2% en 2019. Le prestataire de services Aduno Holding, société dans laquelle la Banque Migros détient une participation de 7%, a de nouveau distribué un dividende normal plus bas. L’année précédente, un dividende spécial résultant de la vente des activités d’acquisition et de terminaux avait été versé.
Tous domaines confondus, le produit d’exploitation de la Banque Migros s’est accru de 3,2% à CHF 640 millions. Les autres charges d’exploitation ont augmenté de 1,8%, notamment pour des investissements dans de nouvelles offres numériques élargies pour les clients, et les charges de personnel ont progressé de 2,8%. Au total, les charges d’exploitation se sont accrues de 2,4% à CHF 303 millions. Le cost/income ratio a atteint 46,9%, après avoir déjà atteint un bas niveau réjouissant lors de l’exercice précédent (47,4%).

Accroissement considérable du résultat opérationnel et des bénéfices

Après déduction des amortissements, provisions et pertes, le résultat opérationnel a progressé de 6,4% à CHF 306 millions. Compte tenu du résultat extraordinaire et des impôts, le bénéfice s’est finalement établi à CHF 255 millions. Cela correspond à une hausse de 11,8%, nettement plus forte que celle du résultat d’exploitation. Cette croissance plus que proportionnelle du bénéfice est due à la vente de deux immeubles qui a dégagé un résultat extraordinaire de plusieurs millions de francs.

Grand engagement en faveur de la société et de l’environnement

La Banque Migros verse chaque année des contributions significatives au fonds de soutien Engagement Migros, qui vise à promouvoir des projets pionniers dans une société en mutation. Le montant octroyé par la Banque Migros se montait à CHF 8,8 millions en 2019 (+16,8%).

Extension du réseau de succursales

Compte tenu de la persistance de la pression sur les marges dans les opérations d’intérêts, l’environnement restera difficile en 2020. La Banque Migros se considère comme bien positionnée, notamment grâce à l’extension imminente du réseau de succursales, qui renforce l’offre de conseil personnel. Les premiers sites supplémentaires seront ouverts à Aigle et Affoltern am Albis dans le courant de 2020; d’autres sont à l’étude. La combinaison d’un conseil physique sur place et de l’activation d’un support vidéo permet de proposer l’intégralité des prestations de conseil dans une succursale compacte. Ce faisant, la Banque Migros peut développer son réseau de succursales – contrairement à la tendance observée dans le secteur.
La Banque Migros s’est également distinguée en étant la première grande banque suisse à supprimer les bonus. 2019 a été le premier exercice dans lequel elle n’a plus versé d’indemnités variables. «Conformément à nos attentes, le grand engagement des collaborateurs n’en a aucunement souffert, comme le montrent les comptes annuels, à nouveau très bons. Je remercie tous les collaborateurs pour leur engagement sans faille au cours de l’année écoulée», déclare Harald Nedwed, Président de la Direction générale de la Banque Migros.

Clôture de l’exercice au 31 décembre 2019

(en millions de CHF) 31.12.2019 31.12.2018 Variation en %
Total du bilan 47'033 44’679 5,3%
Créances hypothécaires 38'322 36‘997 3,6%
Autres créances de la clientèle 2'091 2’020 3,5%
Engagements résultant des dépôts de la clientèle 35'482 33’913 4,6%
Obligations de caisse 613 652 -6,0%
Dépôts de la clientèle 13'050 11’218 16,3%
Volume des fonds 2'782 2’448 13,6%
Nombre de clients 798'000 801’500 -0,4%
Effectifs (en équivalents plein temps) 1'362 1’344 1,3%
Succursales 67 67  
(en millions de CHF) 31.12.2019 31.12.2018 Variation en %
Résultat net des opérations d’intérêts 489,1 469,4 4,2%
Résultat des opérations de commissions 102,0 101,9 0,1%
Résultat des opérations de négoce 39,7 33,6 18,3%
Autres résultats ordinaires 8,8 14,9 -41,2%
Produit d’exploitation 639,6 619,8 3,2%
Charges de personnel 184,6 179,6 2,8%
Autres charges d’exploitation 118,3 116,2 1,8%
Charges d’exploitation 302,9 295,8 2,4%
Amortissements 27,2 30,5 -10,.6%
Provisions/pertes 3,3 5,8 -42,4%
Résultat opérationnel 306,1 287,7 6,4%
Bénéfice¹  255,0 228,1 11,8%
Cost/income ratio² 46,9% 47,4%  

¹Avant la constitution volontaire de réserves pour risques bancaires généraux
²Rapport entre les charges d’exploitation et le produit d’exploitation (hors variation des corrections de valeur pour risques de défaillance et pertes liées aux opérations d’intérêts)

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros renforce son offre de conseil personnel en étendant son réseau de succursales. Elle ouvrira les premiers sites supplémentaires à Aigle et Affoltern am Albis au troisième trimestre 2020.

Le rôle des canaux électroniques ne cesse de gagner en importance pour les clients de la banque. Parallèlement, le besoin de se faire conseiller personnellement par un interlocuteur humain en matière de questions financières reste élevé. Un besoin auquel la Banque Migros répond en étendant de manière ciblée son réseau de succursales.

Conseil individuel – aussi bien physique que numérique

Les premiers sites supplémentaires seront ouverts à Aigle et Affoltern am Albis au troisième trimestre 2020. D’autres sont à l’étude. Pour un conseil personnel optimal, en plus d’un conseiller à la clientèle disponible sur place, il est possible d’activer une session vidéo avec un spécialiste.

Encore plus proche de la clientèle

La combinaison d’un conseil physique sur place et de l’activation d’un support vidéo permet de proposer l’intégralité des prestations de conseil dans une succursale compacte. Ce faisant, la Banque Migros peut – contrairement à la tendance observée dans le secteur – développer son réseau de succursales et se rapprocher encore de la clientèle en ouvrant de nouveaux sites.

Heures d’ouverture prolongées pour une plus grande flexibilité

Les nouveaux sites restent ouverts plus longtemps le soir que les succursales traditionnelles. Cela crée encore plus de proximité avec la clientèle tout en générant une plus grande flexibilité dans l’exécution des opérations bancaires en termes d’horaires.

Des opérations bancaires exécutées encore plus simplement grâce à l’utilisation de technologies de pointe
Les succursales ne sont pas uniquement axées sur le conseil. Les clients peuvent également effectuer leurs opérations bancaires sur place de manière autonome et ce, encore plus commodément et plus discrètement que par le passé grâce à des stations de service numériques nouvellement développées. Ici aussi, un soutien vidéo personnel est disponible si nécessaire. Les succursales physiques deviennent ainsi des plateformes modulables pour les services numériques, grâce notamment à la possibilité de tester les applications de mobile banking et d’e-banking et, selon les besoins, de se les faire expliquer et configurer par un conseiller à la clientèle.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

Le Conseil d’administration de la Banque Migros a désigné Manuel Kunzelmann (45 ans) comme nouveau CEO à compter du 1er mai 2020. Membre de la direction générale de la Banque cantonale de Bâle-Campagne, Manuel Kunzelmann est actuellement responsable de la division Stratégie et Performance des marchés. Il succèdera à Harald Nedwed (60 ans), qui a décidé de prendre sa retraite après avoir été à la tête de la banque pendant presque 17 ans. Sous sa direction, la Banque Migros s’est établie parmi les dix plus grandes banques de Suisse grâce à de nombreuses innovations favorisant la proximité avec la clientèle.

Le Conseil d’administration de la Banque Migros a nommé un dirigeant compétent, expérimenté et ayant fait ses preuves à la tête de la banque. Manuel Kunzelmann travaille à la Banque cantonale de Bâle-Campagne depuis 2009. Membre de la direction, il a d’abord été responsable de la gestion des produits et du centre de compétences Performance des marchés pendant quatre ans, avant de passer quatre ans à la tête du Strategy Office, qu’il avait mis en place. Nommé à la direction générale en juillet 2017, il assure depuis la conduite de la division Stratégie et Performance des marchés. Depuis 2018, il est aussi membre du conseil d’administration du gestionnaire de fortune en ligne True Wealth AG et président du conseil d’administration du courtier en assurances Servicehub AG, spécialisé dans l’immobilier résidentiel.

Manuel Kunzelmann est titulaire d’un diplôme d’économiste d’entreprise HES, d’un Master of Advanced Studies in Business Information Management et d’un Executive Master of Business Administration. Après des études d’économie d’entreprise, il a occupé pendant dix ans diverses fonctions dans une grande banque suisse, en dernier lieu en tant qu’Executive Director, avant de rejoindre la Banque Cantonale de Bâle-Campagne.

Développement dynamique depuis 2003

Manuel Kunzelmann remplacera Harald Nedwed à la tête de la Direction générale de la Banque Migros au 1er mai 2020. Ce dernier était en poste depuis septembre 2003. Sous son mandat, la somme du bilan de la banque a enregistré une croissance de 81% pour atteindre 47 milliards de francs. Quant aux capitaux propres, ils ont augmenté de 156% depuis fin 2003, sans augmentation de capital. Au cours de ces dix-sept années, la banque s’est par ailleurs sensiblement rapprochée des clients, aussi bien sur Internet que dans les succursales. Le nombre de succursales est ainsi passé de 38 à 67. Avec ses offres innovantes et conviviales, la Banque Migros a toujours fait souffler un vent de nouveautés dans le secteur bancaire suisse. Elle a par exemple instauré le ticket fee indépendant du volume pour les transactions boursières et lancé le premier crédit privé en ligne et la première solution de paiement P2P sur le Web. En 2009, elle a aussi supprimé les versements de bonus à tous les échelons de salaire.

Fabrice Zumbrunnen, président du Conseil d’administration, remercie Harald Nedwed pour son engagement sans faille, rappelant que «la Banque Migros s’est établie parmi les dix plus grandes banques de Suisse. Elle se caractérise par sa stabilité, la proximité avec la clientèle, la qualité de ses services et sa politique de prix équitable». A sa demande, Harald Nedwed prendra sa retraite après le passage de relais à Manuel Kunzelmann.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

Communiqué de presse et nouveautés 2019

Avec effet au 1er janvier 2020, la Banque Migros réduit les taux d’intérêt de différents comptes. Cette mesure est dictée par le bas niveau persistant des taux d’intérêt sur le marché monétaire et le marché des capitaux.

Les modifications en bref:

  nouveau à partir du 01.01.20 jusqu'à présent
Compte d’épargne / Compte d’épargne Senior 0,01% 0,03%
Compte épargne-placement – taux d’intérêt préférentiel jusqu’à CHF 100’000 0,03% 0,06%
Compte de prévoyance 3a 0,20% 0,25%
Compte de libre passage 0,02% 0,05%

Avec effet au 1er janvier 2020, la Banque Migros réduit les taux d’intérêt de différents comptes. Cette mesure est dictée par le bas niveau persistant des taux d’intérêt sur le marché monétaire et le marché des capitaux.

Les modifications en bref:

  nouveau à partir du 01.01.20 jusqu'à présent
Compte d’épargne / Compte d’épargne Senior 0,01% 0,03%
Compte épargne-placement – taux d’intérêt préférentiel jusqu’à CHF 100’000 0,03% 0,06%
Compte de prévoyance 3a 0,20% 0,25%
Compte de libre passage 0,02% 0,05%

La Banque Migros a poursuivi sa croissance au premier semestre 2019. Les opérations de placement ont continué d’évoluer de manière particulièrement réjouissante. En outre, le segment Clientèle Entreprises a récolté les premiers fruits de la réorientation réalisée en 2017. Tous secteurs confondus, le bénéfice semestriel s’inscrit en hausse de 8,9% par rapport à la même période un an auparavant, à CHF 132 millions.

Le nombre de mandats de gestion de patrimoine a une nouvelle fois enregistré une forte hausse, progressant de 12,9% au premier semestre 2019. Leur volume a même progressé de 21,2% à CHF 1,1 milliard, dépassant pour la première fois la barre du milliard. Le conseil en placement personnel lancé en 2018 a également connu une évolution réjouissante – plus de 1000 clients ont déjà opté pour un mandat de conseil. Le total des dépôts de la clientèle a augmenté de 11,3% à CHF 12,5 milliards.

Les dépôts de la clientèle inscrits au bilan ont progressé à CHF 35,5 milliards (+2,6%). Pour leur part, les créances hypothécaires ont augmenté à CHF 37,8 milliards, en hausse de 2,0% depuis le début de l’année. Les autres créances de la clientèle ont même progressé de 4,1% à CHF 2,1 milliards. À cet égard, la réorientation du segment Clientèle Entreprises, lancée en 2017, a porté ses premiers fruits – elle met l’accent sur les services immobiliers de la banque et de son nouveau partenaire CSL Immobilien AG, le secteur de la santé, le leasing de biens d’équipement et la coopération avec les propres entreprises et les fournisseurs du groupe Migros. La Banque Migros est restée fidèle à sa politique de risque prudente, tant au niveau de la clientèle Entreprises que des clients privés.

Augmentation des revenus des opérations d’intérêts et de négoce

Le résultat net des opérations d’intérêts a progressé de 5,9% à CHF 246 millions, plus rapidement que le volume des prêts à la clientèle. Le résultat des opérations de commissions a en revanche reculé de 3,1% à CHF 50 millions. Cette baisse s’explique surtout par la faiblesse des opérations sur titres en début d’année, les investisseurs étant alors encore déstabilisés par l’effondrement boursier de décembre 2018. Parallèlement à la reprise intervenue depuis lors, le rendement des opérations de commissions sur titres a de nouveau augmenté et s’est inscrit nettement au-dessus de la moyenne mensuelle de 2018 pendant les derniers mois du premier semestre 2019.

Le résultat des opérations de négoce a progressé de 11,8% au premier semestre 2019 pour s’établir à CHF 19 millions. Les autres résultats ordinaires, influencés positivement par un dividende spécial lié à la vente des activités d’acquisition et de terminaux du prestataire de paiements Aduno Holding AG en 2018, ont reculé de 46,7% comme prévu. Au premier semestre 2019, Aduno Holding AG, société dans laquelle la Banque Migros détient une participation de 7%, a de nouveau distribué un dividende normal plus bas. Au total, la Banque Migros a signé un produit d’exploitation en hausse de 2,4% à CHF 321 millions.

Grand engagement en faveur de la société et de l’environnement

Les charges d’exploitation ont augmenté de 3,1% à CHF 150 millions, les charges de personnel ayant progressé de 3,1% et les autres charges d’exploitation de 3,2%. La hausse des autres charges d’exploitation s’explique en partie par la contribution plus importante de la Banque Migros au fonds de soutien Engagement Migros, qui vise à promouvoir des projets pionniers dans une société en mutation. Au premier semestre 2019, cette contribution a augmenté de 21,1% à environ CHF 5 millions. Les thèmes prioritaires étaient notamment l’économie circulaire, la numérisation, la culture et la mobilité.

Grâce à une gestion des coûts rigoureuse continue, le cost/income ratio a pu être maintenu à un bas niveau réjouissant. Le cost/income ratio était de 46,4%, pratiquement inchangé par rapport à son niveau de 46,2% de l’année précédente.

Hausse réjouissante du bénéfice par rapport à l’année précédente

Après déduction des amortissements, provisions et pertes, le résultat opérationnel s’est établi à CHF 157 millions (+3,3%). Compte tenu du résultat extraordinaire et des impôts, le bénéfice semestriel s’est inscrit à CHF 132 millions. Cela correspond à une hausse de 8,9%, nettement plus forte que celle du résultat d’exploitation. Cette croissance disproportionnée du bénéfice était due à la vente de propres immeubles qui a dégagé un bénéfice comptable de presque CHF 9 millions.

(en millions de CHF) 30.06.2019 31.12.2018 Variation en %
Total du bilan 45’822 44’679 2,6%
Créances hypothécaires 37’751 36‘997 2,0%
Autres créances de la clientèle 2’103 2’020 4,1%
Engagements résultant des dépôts de la clientèle 34’825 33’913 2,7%
Obligations de caisse 631 652 -3,3%
Dépôts de la clientèle 12’483 11’218 11,3%
Volume des fonds 2’692 2’448 10,0%
Nombre de clients 800’500 801’500 -0,1%
Effectifs (en équivalents plein temps) 1’343 1’344 -0,1%
Succursales 67 67  
(en millions de CHF) 30.06.2019 30.06.2018 Variation en %
Résultat net des opérations d’intérêts 245,6 232,0 5,9%
Résultat des opérations de commissions 49,5 51,1 -3,1%
Résultat des opérations de négoce 18,8 16,8 11,8%
Autres résultats ordinaires 7,5 14,2 -46,7%
Produit d’exploitation 321,5 314,1 2,4%
Charges de personnel 92,1 89,3 3,1%
Autres charges d’exploitation 57,6 55,8 3,2%
Charges d’exploitation 149,6 145,1 3,1%
Amortissements 14,6 15,5 -6,1%
Provisions/pertes 0,5 1,7 -69,9%
Résultat opérationnel 156,8 151,7 3,3%
Bénéfice semestriel 131,8 121,0 8,9%
Cost/income ratio 46,4% 46,2%  

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch

La Banque Migros abaissera la rémunération du compte de prévoyance pilier 3a à 0,250% au 1er février 2019. Cette mesure est dictée par le bas niveau persistant des taux d’intérêt sur le marché monétaire et le marché des capitaux.

  nouveau à partir du 01.02.19 jusqu'à présent
Compte de prévoyance 0,25% 0,30%

La Banque Migros a continué de croître en 2018. Avec une progression de 4,3%, le volume des prêts hypothécaires a enregistré une croissance supérieure à celle du marché. Les opérations de placement ont elles aussi connu une évolution réjouissante, le résultat des opérations de commissions s’accroissant de 3,5% malgré un environnement de marché exigeant. Tous segments confondus, le bénéfice s’est accru de 2,3% pour atteindre CHF 228 millions.

Durant l’exercice sous revue, les mandats de gestion de patrimoine ont une nouvelle fois enregistré une forte progression. Leur nombre a augmenté de 34,0%, après avoir déjà connu une hausse de 17,9% au cours de l’exercice 2017. Les fonds durables, dont le volume a augmenté de 9,4% à CHF 327 millions, sont également très demandés.

La valeur de tous les titres détenus par les clients dans des dépôts de la Banque Migros a diminué en raison de la situation du marché. Elle a reculé de 8,8% pour s’établir à CHF 11,2% milliards, tandis que le nombre de titulaires de dépôts a augmenté de 1,9%. Contrairement aux valeurs en dépôt, les engagements résultant des dépôts de la clientèle ont augmenté de 1,8% à CHF 33,9 milliards. Les comptes privés (+6,3%) et les comptes de prévoyance 3a (+2,2%) ont connu une forte progression.

Évolution réjouissante des opérations hypothécaires

Les prêts à la clientèle ont progressé encore plus fortement que les dépôts des clients. Les créances hypothécaires ont pu s’accroître de 4,3% à CHF 37,0 milliards. Dans un environnement particulièrement compétitif, la Banque Migros est restée rigoureusement fidèle à sa politique prudente d’octroi de crédits en 2018 également. Ainsi, à la fin de l’année, le portefeuille hypothécaire se composait, pour les immeubles d’habitation, à 97,7% de prêts hypothécaires en premier rang, avec un taux d’avance jusqu’à 67%. Parallèlement au portefeuille hypothécaire, le résultat net des opérations d’intérêts s’est accru de 3,9% à 469 millions de CHF.

Hausse du résultat d’exploitation de 4,7%

Le résultat des opérations de commissions a également connu une évolution réjouissante: il a augmenté de 3,5% à CHF 102 millions, grâce à l’extension de la base de clients dans le domaine des placements. Le résultat des opérations de négoce s’est légèrement accru par rapport à l’année précédente pour atteindre CHF 33,6 millions (+0,2%). Les autres résultats ordinaires ont, quant à eux, fortement progressé à CHF 14,9 millions. Ce montant comprend un revenu à caractère unique sur une participation provenant de la vente des activités d’acquisition et de terminaux du prestataire de paiement Aduno Holding SA, société dans laquelle la Banque Migros détient une participation de 7%. Au total, le produit d’exploitation de la Banque Migros a augmenté de 4,7% à CHF 620 millions.

Les charges d’exploitation ont augmenté de 5,5%, notamment en raison du développement des activités de base et des investissements dans des solutions informatiques d’avenir. Le cost/income ratio s’est inscrit à 47,4%, après avoir déjà atteint un bas niveau réjouissant lors de l’exercice précédent (46,5%).

Hausse du bénéfice de 2,3%

Après déduction des amortissements, provisions et pertes, le résultat opérationnel s'est établi à CHF 288 millions (+2,2%). Compte tenu du résultat extraordinaire et des impôts, le bénéfice s’élève à CHF 228 millions. Cela correspond à une augmentation de 2,3% par rapport à l’exercice précédent.

Grand engagement en faveur de la société et de l'environnement

La Banque Migros contribue chaque année au fonds de soutien Engagement Migros, qui vise à promouvoir des projets pionniers dans une société en mutation. Le montant octroyé par la Banque Migros s’élevait à CHF 7,5 millions en 2018, contre CHF 5,3 millions l’année précédente.

Perspectives pour l’exercice 2019

Compte tenu de la persistance de la pression sur les marges dans les opérations d’intérêts, l’environnement restera difficile en 2019. La Banque Migros est bien positionnée, non seulement grâce au développement continu des opérations de placement, mais aussi du fait du renforcement du segment Clientèle Entreprises durant l’exercice sous revue. Ainsi, la Banque Migros a acquis une participation majoritaire dans CSL Immobilien AG à la fin août 2018. Ensemble, les deux partenaires forment un nouveau prestataire de services immobiliers complets pour la clientèle Entreprises ainsi que pour les investisseurs privés et institutionnels.

Informations complémentaires

Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch